Le brief

Photo d'un clavier et d'une tablette graphique

Pourquoi un brief ?

 

Vous souhaitez faire appel à des compétences externes (agende communication, designer, etc) pour votre prochain projet et vous ne savez pas comment formuler votre demande ? Mieux, vous avez une idée de ce qu’il faudrait faire mais vous n’avez jamais travaillé avec une telle compétence externe, qu’il s’agisse de design de produit, d’image de marque, de design de service, etc.

Voici un tutoriel pour vous expliquer l'importance de la rédaction d'un brief avant toute collaboration, pour le designer, mais aussi pour vous ! Avoir les idées claires sur ce que l'on attend et s'accorder en interne avant, fait gagner du temps à tous. En plus du tuto, on vous dépose un modèle de structure de brief à télécharger en bas de page.

Premier conseil : rédigez un brief !

 

Cela permet d’asseoir de manière synthétique et efficace vos besoins. C’est un guide pour le prestataire, c’est se préserver d’une mauvaise compréhension d’un côté comme de l’autre, c’est aussi s’engager à donner les éléments nécessaires à votre prestataire pour qu’il travaille efficacement et réponde le mieux possible à vos besoins. Il est indispensable au démarrage de tout projet. Il vous fait poser les bonnes questions dès le départ ce qui évite les mauvaises directions et fait gagner du temps.

Qui le rédige ?

 

Porteur de projet, dirigeant, responsable produit, chef marketing, etc. Peu importe : pourvu que les différents interlocuteurs aient été consultés et qu’ils aient approuvé le brief avant de le partager avec le prestataire. Vous pouvez également demander au prestataire de le rédiger pour vous. Il vous faudra le valider et cela peut prendre plus de temps car ce dernier n’a pas toutes les informations et connaissances que vous avez sur l’entreprise et le projet.

Quels contenus ?

 

Les contenus peuvent être diversifiés suivants les projets mais pour solliciter un designer ou une agence de communication vous devrez qualifier au minimum :

  1. Le contexte général : donnez des informations sur votre entreprise, votre marché, votre offre, vos canaux de vente, mais aussi la manière dont elle est perçue, votre philosophie, vos valeurs.
  2. Le contexte et la raison de la demande : expliquez s’il s’agit d’un nouveau produit, d’un service en perte de vitesse à relancer, d’une création, d’attaquer un marché jusque-là non prospecté, etc.
  1. Vos concurrents : décrivez qui ils sont, quelles sont leurs offres, leurs avantages, faiblesses, leur positionnement prix, etc.
  1. Votre cible : dressez le portrait du public que vous souhaitez atteindre. En termes démographiques (sexe, âge, CSP, habitat…) mais aussi en termes comportementaux : pourquoi achèterait-il votre produit ou service, quels seraient ses freins, comment se conduit-il ?

Si vous avez plusieurs groupes cibles, hiérarchisez-les en fonction de leur potentiel commercial. Vous pouvez pour cela vous glisser dans la peau de votre “client type” et vous aider des personas.

  1. Vos objectifs : définissez des objectifs clairs et quantifiés, cela aidera grandement l’agence ou le designer à définir la stratégie à mettre en œuvre et permettra de mesurer les résultats de son travail.
  1. L’état des lieux : expliquez, le cas échéant, ce qui a déjà été fait en termes de communication, sur quels supports, quand, avec quel budget et pour quels résultats ? Si vous avez déjà travaillé avec une agence, elle aura dû vous remettre un rapport de campagne synthétisant ces informations et présentant les créations utilisées.
  1. Les spécificités et contraintes : abordez ici les aspects pratiques, comme les contraintes de calendrier, les éventuelles obligations légales liées à votre activité, les spécificités techniques de votre produit ou de votre projet, les spécificités sémantiques aussi, son mode d’utilisation…
  1. Le budget : définissez un budget. C’est indispensable pour que votre partenaire/expert ne parte pas sur un plan d’action inexécutable. Définir un budget permettra non seulement à l’agence ou au designer de choisir les supports les plus pertinents et de calibrer sa prestation.

Deux questions bonus importantes :

  • Quelles sont ses problématiques d’usage, de compréhension ?
  • A quel problème client doit répondre votre offre ?

 

Comment rédiger votre brief ?

 

Pour conclure, quelques conseils sur la mise en forme de votre brief agence :

  • Soyez concis : évitez le délayage. Un bon brief ne tient pas à la quantité de texte produit mais à la qualité et à la justesse des informations qu’il délivre.
  • Soyez explicite : même si elle a déjà une expérience de votre secteur d’activité, l’expert consulté ne vous connaît pas encore sur le bout des doigts ! D’où la nécessité d’une présentation orale après avoir écrit votre brief pour lever une éventuelle zone d’ombre ou d’incompréhension.
  • Soyez précis : Par exemple, ne vous contentez pas d’écrire “je veux augmenter mon chiffre d’affaires”, mais préférez “je souhaite augmenter mon chiffre d’affaires de 6% sur ma cible définie au point 4 dans un délai de 8 mois”.
  • Soyez transparent : enfin, délivrez des informations sincères. Faites signer si besoin une clause de confidentialité.

Apprenez en jouant

Vous pensez avoir fait le tour du Design ?
Partez en exploration à travers une série de courts quiz thématiques.

Lancez un quiz !

quiz design