Méthodes de créativité

Une équipe travaille autour d'un projet

Design et Innovation sont intrinsèquement liés.

 

En quoi le design intervient-il dans le processus d’innovation et l’innovation dans le design ? Nous vous invitons ici à lire l’article de Bernard Kahane dans le Numéro 1 de Sciences du Design, article dans lequel il aborde le caractère polysémique des deux concepts, innovation et design. Il propose ensuite, au travers de deux clefs de lecture qui les relient, une grille interprétative des modalités par lesquelles innovation et design interagissent et se mêlent.

"Parce que le rythme de l’innovation s’accélère et parce que la part de choix individuel et collectif augmente, la différenciation se situe souvent aujourd’hui tout autant dans l’usage, l’émotionnel, le sensible, l’intuitif que dans les sciences et techniques, l’organisationnel (Pine, Gilmore, 1999). Dans ce contexte, le design influe de manière croissante sur l’innovation et celle-ci, compte tenu de la rapidité d’évolution des sciences et des techniques d’une part, des modalités organisationnelles, des sociétés et de leurs valeurs d’autre part, imprègne de manière accrue le design. Le design alimente l’innovation par l’attention qu’il porte aux usages et à la dimension sensible, émotionnelle et intuitive des objets, systèmes et services proposés. L’innovation par ses apports scientifiques et techniques mais également économiques et organisationnels, conditionne et accroît la palette des possibles du design."

Le principe principal du design thinking est l'empathie pour les personnes pour lesquelles vous essayez de concevoir.

David Kelley

Fondateur d'IDEO et du Hasso Plattner Institute of Design à Stanford (autrement connu sous le nom de d.school)

Lors du dernier Parcours Nov’, et pour la troisième journée d’accompagnement collectif, les équipes de l’ADI ont proposé l’intervention d’un consultant externe sur le thème "Innover grâce au Design thinking". A cette occasion, Hélène Desliens d’Experteez, a pu balayer différentes méthodologies issues de la pratique du Design, et de la posture de "Design Thinker", utilisées dans des processus d’innovation, appelées différemment mais ayant toutes pour point commun :

  • Une attention particulière aux utilisateurs (observations, adaptations, questionnements, etc.)
  • La collaboration (pluridisciplinarité, concertation, gestion de la prise de décision, etc.)
  • Une rapidité de conception et de mise en œuvre (tests, améliorations, boucles itératives, etc.)

Schéma des méthodes de Design Thinking, Lean Startup et Agile

 

If you are not embarrassed by the first version of your product, you've launched too late

Reid HOFFMAN

Co-fondateur de LinkedIn

Présentation de deux approches de design thinking

La méthodologie Lean

 

Le terme "lean" sert à qualifier une méthode de gestion qui vise une performance de productivité (qualité, délais et coûts) grâce à l’amélioration continue et à la diminution du gaspillage. L'école de gestion lean trouve ses sources au Japon dans le système de production de Toyota L’idée : améliorer la valeur globale pour le client.

Déclinaison en méthodologie Lean Management

Il s’agit d’un système d’organisation du travail autour de l’optimisation de sept formes de gaspillage (la surproduction, les attentes, les corrections, les processus opératoires mal adaptés, les ruptures de flux ou le transport, les mouvements inutiles et les stocks productifs ou administratifs) en plus d’une vigilance particulière apportés à la non-utilisation des ressources intellectuelles du personnel.

Déclinaison en méthodologie Lean Startup

Il s’agit d’une approche dédiée au démarrage ou au lancement d’un produit. Elle repose sur trois axes que sont la vérification de la validité des concepts, l’expérimentation scientifique et le design itératif. L’approche tend à réduite les cycles de commercialisation, à mesurer régulièrement les progrès réalisés et à obtenir des retours de la part des utilisateurs.

Méthodes Agiles

 

On peut parler de méthodes agiles au pluriel. Elles concernent les pratiques de pilotage et de gestion de projet. Quatre valeurs fondamentales sont communes à toutes les approches dites agiles : des individus et des interactions plutôt que des processus et des outils, des fonctionnalités opérationnelles plutôt que de la documentation exhaustive, une collaboration avec le client plutôt qu’une contractualisation de la relation et enfin une acceptation du changement plutôt qu’une conformité aux plans. Les prérequis : une organisation horizontale, un cadre global et la qualité des réalisations.

A l’origine des méthodes agiles il y a les 12 principes. Que vous travailliez en méthode Scrum, Kanban ou autre, il est important de ne pas les perdre de vue. Trop souvent on croit travailler en mode agile parce que l’on utilise quelques éléments d’une méthode, il n’en est rien.

  1. Donner la priorité à la satisfaction du client
  2. Accepter les changements
  3. Livrer en permanence des versions opérationnelles de l’application
  4. Assurer le plus souvent possible une coopération entre l’équipe du projet et les gens du métier
  5. Construire les projets autour de personnes motivées
  6. Favoriser le dialogue direct
  7. Mesurer l’avancement du projet en fonction de l’opérationnalité du produit
  8. Adopter un rythme constant et soutenable par tous les intervenants du projet.
  9. Contrôler continuellement l’excellence de la conception et la bonne qualité technique
  10. Privilégier la simplicité en évitant le travail inutile
  11. Auto-organiser et responsabiliser les équipes
  12. Améliorer régulièrement l’efficacité de l’équipe en ajustant son comportement

Design thinking

 

Le principe fondamental de l’esprit design est de ne pas présupposer de la solution qui sera développée et proposée à l’utilisateur, mais de tenter de découvrir ses plus grandes frustrations au sein de son environnement. Il est donc essentiel de passer du temps à observer, à comprendre ses utilisateurs à se mettre à leur place et user de toute son empathie : si vous avez compris cela, le reste d’un qu’une histoire d’outils et ou de techniques.

Comment être un "bon" Design thinker ? (Source : Experteez)

  • Avoir de l'empathie
  • Avoir une pensée intégrative : voir l'ensemble des traits d'un problème et créer des solutions nouvelles
  • Etre optimiste : ne pas se décourager et penser qu'il existe au moins une solution
  • Pousser l'expérimentation : poser des questions et explorer les contraintes qui ouvrent de nouvelles actions
  • Favoriser la collaboration : travailler en équipe, avec d'autres compétences et profils 

Schéma de Troopers Agency
Schéma de Troopers Agency

 

Ils en parlent ici : Le design thinking met l’innovation à portée d’humain (bfmtv.com)

Extrait : « La France est traditionnellement un pays d’ingénieurs où la réflexion sur les usages passait au second plan. Est-ce toujours le cas ?

T.B. : Aujourd’hui, c’est l’assemblage des deux -technologie et usage – qui est intéressant. Il s’agit de se mettre à la place de l’utilisateur et de lui fournir un service, basé sur la technologie, qu’il pourra opérer aisément. C’est à cette dernière de s’adapter à l’humain et pas l’inverse. »

Google Design Sprint

 

Une méthodologie conçue par Google Ventures, fortement inspirée des méthodes agiles du design thinking et de l’UX design. L’approche est dédiée à la conception d’un nouveau produit ou d’un nouveau service avec prototypage en cinq jours (adaptables en trois). Pour plus d’information, vous pouvez consultez l’offre de l’Agence Experteez sur Bordeaux et consultez les agences ou experts du design proposant la préparation et l’animation et ou la formation à cette méthode sur la carte des acteurs du design en Nouvelle-Aquitaine.

Présentation du Google Design Sprint

Les outils

  • Les canvas les plus utilisés : Le modèle d’affaire (Business model). Il permet de cartographier les activités, le positionnement et le fonctionnement d’une entreprise, ou d’une offre. Il permet également de projeter des changements et de visualiser ses impacts.
Schéma de business model

Schéma de la proposition de valeur

La proposition de valeur (Value proposition). Ce canvas permet de cartographier les besoins des différents profils clients, leurs attentes, les nœuds dans l’expérience et de proposer, imaginer une offre de produit ou de service correspondant réellement à ces attentes et besoins, etc.

 

Le saviez-vous ?

Faire voler un avion à vapeur c’est possible !
Santé, alimentation, entreprises, politiques publiques, etc. êtes-vous sûr d’avoir fait le tour du Design ? Ce monde est si vaste que nous vous proposons de partir à sa découverte à travers une série de courts quiz thématiques. Explorez quand vous voulez, vous pourriez être très surpris.

Explorer

Paysage verdoyant entre mer et montagne