Co-conception

Co conception : placer l’utilisateur au centre du processus créatif

La co conception, on parle aussi de conception participative, c’est l’idée de mettre le client, ou l’utilisateur final d’un produit ou service, au cœur du processus de création. Que cela apporte-t-il à l’entreprise ? Une voie à suivre, une solution idéale pour fournir une réponse qui sera la plus pertinente possible parce que justement, inspirée directement de l’utilisateur.

De quelle façon la co conception implique l’utilisateur final ?

 

La co conception a de nombreux termes synonymes, en particulier celui de conception centrée utilisateur (CCU). Si le principe d'associer le donneur d'ordres n’est pas nouveau, il prend un essor tout particulier avec la dématérialisation de l’informatique qui permet le partage des ressources en temps réel et sans limites. C’est pourquoi de nombreuses entreprises voient comme une nécessite aujourd’hui d’impliquer le client dans le processus dès les prémisses du projet.

Qui mieux que le client sait ce qu’il veut ?

 

Il n’y a aucun doute, l'entrepreneur est en mesure de déterminer ce que son utilisateur, lui-même ou son prospect, veut vivre comme expérience avec son produit. Mais l’exprimer afin de le retranscrire dans le design ou l’ergonomie d’un objet ou d’un service est compliqué. La co conception par un processus d’interrogation à la fois précoce et surtout continu, tout au long de l’élaboration du programme. Chaque phase est soumise au client pour qu’il valide le contenu et donne ses besoins sur la suite.

Les étapes de l’implication du client

 

Si l'acheteur participe à la création du projet, c’est pour maximiser l’efficacité de ce dernier. L’entreprise en charge de la co-conception ne se décharge pas d’une tâche. Au contraire, la co conception implique une synergie entre les deux parties, valable pour toute la durée du processus. Cela commence par des observations et des entretiens entre le créateur et le consommateur. Ça se poursuit avec la mise en place de scénarii et de brainstorming pour tester les idées et développements. Ensuite, il y a le prototypage qui permet d’avoir le produit, physique ou virtuel d’ailleurs, à expérimenter. Là encore, on détecte par l’usage et l’expérience les améliorations finales à apporter. Bien conçue, cette collaboration est la certitude de satisfaire son client.

Quels avantages tirer de la co-conception ?

 

En tant qu’entreprise, jouer le jeu de la co conception, c’est s’assurer d’avoir un produit ou service parfaitement en adéquation avec ses attentes et celles de ses utilisateurs. Dans un contexte où l’innovation est un facteur important de réussite, l’innovation portée par les besoins est une démarche qui tient du bon sens : demander au client ce qui lui est nécessaire pour lui créer sur-mesure, la démarche ne peut qu'être couronnée de succès. Pour l’entreprise qui pratique la co-conception, c’est aussi la voie de la réussite. Si la méthodologie à mettre en œuvre peut s’avérer complexe, elle porte ensuite ses fruits, car elle réduit de beaucoup le travail de recherche. Elle permet de faire gagner aussi un temps précieux, qui peut être réinvesti dans d’autres projets.

Les deux partis ont tout intérêt à jouer le jeu du design participatif, ou conception participative. Dans tous les domaines, l’UX et l’UI, l’User Xperience et l’User Interface, sont de plus en plus fondamentaux pour le succès d’un projet. Et la co-conception en est la clé.

La notion de co conception reste encore pour les entreprises une idée plus théorique que pratique. Et même si elles ont compris l’intérêt de cette voie, la mettre en pratique peut demander plus d’implication. Elle nécessite au moins dans un premier temps l’intervention de professionnels externes tant pour l’animation que pour la rédaction de documents de synthèse « neutres ». La co conception se fait généralement à travers des ateliers participatifs et/ou des séances d’observation des usages.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à prendre contact avec Design en Nouvelle-Aquitaine.